11/08/2009

33 | Up, up, up, hurray !!


As I still can't publish anything comics-related for the reasons I already explained previously, let's share some thoughts about the latest (and numerous – thanks to the summer) movies I've seen ! And what could start this column better than Up ? Every new Pixar movie being announced (rightly) like the animated event of the year, the movie (showed at the latest Cannes Festival) increased everyone's expectations. With reason ?

Ne pouvant toujours pas publier de nouvelles illustrations et bandes-dessinées pour les raisons qui ont déjà été dites et répétées dans les articles précédents, je vous propose de partager avec vous mes dernières (bonnes) expériences cinématographiques (nombreuses, l'été aidant) !
Et quoi de mieux pour commencer que Up (Là-Haut) ? Chaque nouveau Pixar étant annoncé (avec raison) comme le Messie, le film suscitait évidemment de grandes attentes de la part des cinéphiles que nous sommes. Ont-elles été satisfaites ?

Widow and aging, Mr. Frederiksen is a lonely and blasé man whose only link to his life's only love is a threatened-by-urbanism house and an old dream... Forced by the law to integrate a retirement home, he leaves with his house, attached to thousands of balloons, to settle down on the top of the South American falls his wife dreamed about. And an unexpected passenger, young medal-busting boy scout Russell. But meeting a mythical animal and the (talking) dogs that chase it will turn this amazing trip in the greatest adventure they ever lived...

Veuf et vieillissant, Mr. Frederiksen est un vendeur de ballons à la retraite dont les seuls liens qui l'attachent encore à l'amour de sa vie sont sa maison, menacée par des promoteurs immobiliers, et un rêve ; celui de partir s'installer au sommet d'une magnifique chute Sud-Américaine. Sommé d'intégrer une maison de retraite, il embarque avec lui son foyer, préalablement transformé en dirigeable grâce à des milliers de ballons, pour le voyage de sa vie... ainsi qu'un passager accidentel, Russell, jeune scout en quête d'un badge supplémentaire... Un voyage qui va se compliquer lorsque leur route croisera celle d'un animal mythique et d'une meute de chiens (bavards) chargés de le capturer...

It goes without saying, emotions and laughs are constantly demanded in this story that once again proves that art and screenplay's quality are no sinecure for the award-winning studio. While Wall-E surprised for its topic (that implied the extermination of the human race) and the Incredibles for its pretty mature tone, Up's underlaying themes (grief and loneliness) are what make it more than just a children entertainment. If the introduction is a little lengthly, but certainly not tears-free, that's only to make the rest even more surprising and breathtaking (just like Wall-E's and Ratatouille's first half-an-hour). Scenes enhanced by the 3D even though the movie (unlike others) really doesn't need those heavy glasses to be appreciated as what it is ; a little piece of joy.

Inutile de le dire, rires et émotions sont au rendez-vous dans ce long métrage qui prouve, si besoin en était, les qualités techniques et scénaristiques du célèbre studio. Si Wall-E surprenait par la gravité de la situation de départ (qui sous-entendait l'extermination de la race humaine) et les Indestructibles par le ton relativement adulte de l'intrigue, c'est le personnage principal et les thèmes abordés (le deuil, la vieillesse et la solitude) qui font de ce film bien plus qu'un simple divertissement pour enfants. L'introduction un peu longuette bien que pur moment d'émotion (attendez vous aux larmes) n'en rend la suite que plus étonnante et haletante (tout comme la première demie-heure de Wall-E ou le début « rural » de Ratatouille). que l'utilisation de la 3D souligne bien qu'elle ne soit pas nécessaire pour déguster comme il se doit ce pur moment de bonheur.


Up, by Pete Docter, Bob Peterson - 1h35 - a Disney / Pixar Studios Film

No comments:

Post a Comment

Thanks for your comment !

Note: only a member of this blog may post a comment.